•  

    A l’époque de l’empire céleste, mais cela se passait aussi ailleurs qu’en Chine, l’ensemble de la nation était identifiée à son souverain.

    Si l’empereur était heureux et jouissait d’excellente santé, tout le pays en bénéficiait. Mais si, au contraire, il lui arrivait quelque malheur, on prévoyait des temps troublés pour toute la population.

     

    L’astrologie était donc alors une affaire d’état et ne devait pas sortir des murs du palais impérial, à tel point que l’on menaçait de peine capitale toute personne qui aurait osé consulter les étoiles sans le consentement de l’empereur.
    Toutefois le désir de savoir de quoi demain sera fait et la nécessité d’intervenir dans la mesure du possible sur le cours du destin a toujours existé chez les hommes, quelle que soit leur culture, et les chinois, si calmes et si réfléchis qu’ils fussent, ne firent pas exception à la règle.
    Pour contourner l’interdit impérial, ils ont donc inventé une astrologie fondées sur les cycles et les nombres sans qu’il fût nécessaire de consulter les tables des planètes.

    L’astrologie chinoise, telle que nous la connaissons en occident, c’est à dire la série de douze animaux qui, selon la légende, répondirent les premiers à l’appel de Bouddha, a donc peu de chose à voir avec l’astrologie fondée sur l’observation du ciel et du déplacement des astres.
    Cette astrologie chinoise est en fait un système cyclique plus récent, alors que l’astrologie céleste est vieille d’environ quatre mille ans.


    votre commentaire
  •  

    Astrologiegratuit.com explique les principes de l'astrologie classique qui se base sur une science qui a fait son apparition très tôt dans l'histoire de l'Humanité.L'astrologie est aussi ancienne que notre civilisation et se réfère  au soleil, à la lune et aux autres astres et planètes du système solaire observés à un moment et un lieu donnés sur la Terre. L'astrologie comprends un calcul qui permet d'établir une carte du ciel pour chaque événement appelé thème astral.

     

     

    Il est difficile de retrouver les sources de l'astrologie. L'Astrologie dans l'Egypte Antique occupait une place primordiale car prévoir les crues du Nil était important pour les Egyptiens; un jour ils remarquèrent que les inondations commençaient à l' apparition de l'étoile fixe Sirius en même temps que le soleil.

    Depuis l'antiquité, l'astrologie définit le zodiaque comme la ceinture céleste contenant les trajectoires  du Soleil, de la Lune et des planètes et qui est partagé en douze sections appelées les signes du zodiaque. Au cours d'une année, l'astre solaire a parcouru  les 12 constellations du zodiaque au rythme d'un signe pour chaque mois. A chaque signe du zodiaque est attibué une date, un élément (eau, air, feu, terre) et un astre (Mercure, Vénus ou la lune.)


    Un astrologue détermine le signe du zodiaque d'une personne en fonction de la position du soleil selon la minute, l'heure, la date et le lieu de naissance. En fonction  de la position des astres au lieu et heure et date exacts de la naissance, l'astrologie permet d’obtenir théoriquement le caractère et le destin d'une personne. L’étude d’un thème astrologique est complétée par l’utilisation des trois décans qui découpent chacun des signes en trois périodes distinctes.

     

    Les signes ascendants: le signe astrologique est une chose et l’ascendant en est une autre. En astronomie, c'est le mouvement d'un astre qui s'élève au-dessus de l'horizon. En astrologie par contre c'est le signe du zodiaque qui monte sur l'horizon au moment de la naissance.

     

    Signes du Zodiaque et Périodes:

    Capricorne (du 22 décembre au 21 janvier)
    Verseau (du 22 janvier au 21 février)

    Poisson (du 22 février au 21 mars)

    Bélier (du 22 mars au 21 avril)

    Taureau (du 22 avril au 21 mai)

    Gémeau (du 22 mai au 21 juin)

    Cancer (du 22 juin au 21 juillet)

    Lion (22 juillet au 21 août)

    Vierge (22 août au 21 septembre)

    Balance (22 septembre au 21 octobre)

    Scorpion (22 octobre au 21 novembre)

    Sagittaire (22 novembre au 21 décembre)

     

    Astrologie Chinoise et Horoscope Chinois:

    Alors que l'astrologie occidentale analyse l'influence des astres du système solaire sur les hommes, l'astrologie chinoise se base sur une observation des cycles des années, des mois et des heures (pour le calcul de l'ascendant).

    Il existe douze signes chinois qui sont dans l’ordre : Souris ou Rat - Buffle ou Bœuf - Tigre - Lièvre ou Lapin - Dragon ou Lézard - Serpent - Cheval - Chèvre, Bouc ou Mouton - Singe - Coq ou Phénix - Chien - Cochon, Sanglier ou Porc. A l’origine, ils seraient inspiré de l’astrologie persane transmise par l’Inde ou le Tibet.

     

    Astrologie Arabe:

    Selon le principe de l'astrologie arabe, chaque être humain est né sous le signe d'une arme car il associe la vie à un combat. Selon l'astrologie arabe, chacun de nous porte un signe astral qui est représenté par une arme de poing, une arme moyenne, ou encore une arme longue, appelée l'arme de naissance. Il existe en tout 12 armes de naissance : Couteau, Poignard, Coutelas, Poignard arabe, Masse de fer, Massue paysanne, Hache, Chaîne, Epée, Lance, Fronde, et enfin l'Arc. Ces armes symbolisent notre comportement face à la vie; on y distingue 3 types d'armes :

     - une arme de prédestination qui correspond au signe zodiacal occidental
    - une arme de chance qui correspond au lieu de naissance (nombre d'habitants de la ville de naissance)
    - une arme d'ascendance qui concerne la catégorie sociale dans laquelle on est né


    votre commentaire
  • L'origine de l'astrologie se perd dans la nuit des temps, elle est probablement née lorsque l'homme a regardé le ciel ; la chaleur et le froid, la pluie, le vent, la neige, la lumière et l'obscurité, le soleil, la lune et les étoiles sont dans le ciel, émanent du ciel et des profondeurs célestes. L'homme a donc toujours regardé le ciel, l'a imploré lorsqu'il était inquiet ou malheureux. Puis il s'est habitué au rythme des jours et des nuits, à celui des saisons et au cours des siècles a acquis une connaissance pratique et a constaté les effets du ciel et des astres sur sa vie quotidienne, sur celle des végétaux et des animaux.

    N'oublions pas que les premières civilisations étaient des civilisations de pasteurs, d'agriculteurs, de pêcheurs, ou de nomades, tributaires de la nature, de ses lois et de ses caprices. Aussi loin que l'on remonte dans le temps, l'homme a toujours interrogé le ciel puisque sa vie en dépendait et qu'il a cherché à comprendre et à calculer le rythme des jours et des nuits, des saisons, des lunaisons, les positions des étoiles, etc.... L'homme a aussi regardé le ciel pour le prier, le supplier, l'interroger et parfois le maudire.

    L'astrologie part donc à la fois d'un sentiment religieux et d'un désir de connaître : c'est sans doute une des formes premières de Religion mais aussi de Science ; en effet, les hommes ont été obligés, pour vivre et survivre pour savoir ce que serait demain, de s'intéresser au soleil et à la lune, mais aussi à tous les astres qu'ils apercevaient, pour savoir le pourquoi et le comment des perpétuelles interactions entre la vie terrestre et le cosmos.

    Il y eut certes une prédilection spéciale pour le soleil et la lune ; ceci se retrouve aux différentes étapes de l'histoire et chez tous les peuples aux travers des cultes solaires et des cultes lunaires. La lune était d'ailleurs plus étrange pour les hommes que le soleil. Les étoiles et constellations célestes ont elles-mêmes été adorées et leurs formes, leur marche, leur apparence ont donné lieu à des interprétations diverses qui sont à la source de nombreux mythes (Grande Ourse,....) quelle que soit la civilisation (Inde, Sumer, Égypte, Chine) elle vit au rythme des astres, car toutes croient que les mouvements des astres sont solidaire de la vie terrestre qui en dépend (vie agricole, sociale, etc...)

    Il y a encore 2000 ans l'astrologie était la base de l'ordre établi et cela dura longtemps après. On était Roi de "droit divin" comme en Chine l'Empereur était "Fils du ciel". Ciel et Terre sont indissolublement liés, mais le Ciel gouverne la Terre. "Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas" . Et à ces époques on a toujours cherché à mettre l'homme en harmonie avec l'espace, le temps et le ciel. Et si l'on regarde bien le contexte de l'astrologie qui régissait ces civilisations, on s'aperçoit qu'elles différaient quelque peu en fonction d'éléments humains et quotidiens dissemblables d'où une variété d'astrobiologies (égyptienne, hindoue, chinoise,...)

    L'astrologie "moderne" pratiquée aujourd'hui a trouvé ses bases dans l'astrologie chaldéenne plus particulièrement, qui était sans doute la plus avancée de l'antiquité . Encore que certains aspects de l'astrologie hindoue, chinoise ou égyptienne méritent que l'on s'y attarde et certains l'on fait avec une certaine réussite. Il n'en reste pas moins que pour beaucoup, l'astrologie, première science du ciel, est "née" (c'est-à-dire de façon plus "scientifique").

    A Babylone, en Chaldée, il y a de cela environ 5000 ans, c'est là que les astrologues chaldéens définirent les 12 signes zodiacaux qui forment le zodiaque, après avoir, au préalable, divisé l'espace céleste en 3 "Voies Célestes" : au centre, la "Voie d'Anou" que ne quittent jamais la lune et le soleil, ni les astres, une bande large de 16° qui sera la première version connu du zodiaque.
    Cette bande zodiacale ou "Voie d'Anou" est bordée d'un côté par la "Voie d'Ea", de l'autre par la "Voie d'Enlil".

    Pourquoi 12 signes ? parce qu'à l'origine ils correspondaient aux 12 mois babyloniens.


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique