• La communication entre l'esprit de défunts et le monde des vivants est l'objet de multiples croyances. On ne peut donc réduire le spiritisme à ses pratiques médiumniques comme :

     

    <span-headline></span-headline><span-headline></span-headline>La typtologie

    Par coups frappés (technique employée par les sœurs fox : Les sœurs Leah (1814-1890), Margaret ou Maggie (1836-1893) et Kate Fox (1838-1892) ont joué un rôle important dans la création de spiritisme.).

    A noter que les coups sont aussi appelés raps ou (rapts) dans le langage spirite.

    <span-headline></span-headline><span-headline></span-headline>Les tables tournantes

    Avec une table ronde (appelée guéridon), en bois ou en marbre, les adeptes parlent aux esprits grâce à des coups, des sons, des vibrations,...

    <a.c3.a0_pied.c3.a0_pied></a.c3.a0_pied.c3.a0_pied><a.c3.a0_pied.c3.a0_pied></a.c3.a0_pied.c3.a0_pied><span-headline></span-headline><span-headline></span-headline>Le verre à pied

    Grâce à un verre à pied (que les participants touchent avec l'index droit) qui se déplace de lettre en lettre pour former des phrases.

    <span-headline></span-headline><span-headline></span-headline>Le Ouija

    On le pratique avec une planche souvent en bois, les esprits parlent à l'aide d'un indicateur ( souvent en forme de cœur avec un œil au bout )sur la planche sont représentés les lettres de l'alphabet, les numéros de "0" à "9", les mots « Oui » et « Non » et un "au revoir" permettent à l'esprit de communiquer. La plupart des mediums considère cette planche comme dangereuse.

    <a.c3.a9diumnique.c3.a9diumnique></a.c3.a9diumnique.c3.a9diumnique><a.c3.a9diumnique.c3.a9diumnique></a.c3.a9diumnique.c3.a9diumnique><span-headline></span-headline><span-headline></span-headline>La transe médiumnique

    Un médium qui joue le rôle d’intermédiaire entre une personne et un supposé esprit entre en transe et laisse l’esprit intégrer son corps pour qu'il puisse parler directement à travers lui. Cela peut être dangereux, car l'intermédiaire est habité (ou est convaincu d'être habité) par des esprits qui peuvent parfois être espiègles et profiteurs. Mieux vaut être une personne solide et habituée, avant de s'y aventurer.

    <span-headline></span-headline><span-headline></span-headline>La transcommunication

    est l'art de pouvoir communiquer avec plusieurs entités grâce à un magnétophone et une radio ou un téléviseur.

    <span-headline></span-headline><span-headline></span-headline>Les voix directes

    Les voix directes se forment dans l'espace, à quelque distance du médium et sont perceptibles et reconnaissables par chacune des personnes présentes. Le médium n'entre à aucun moment en transe et, par conséquent, peut participer lui-même à la conversation avec les voix qui sont totalement extérieures à ses propres organes vocaux. Tout au long de l'histoire, il a été fait mention de ce phénomène, mais c'est seulement au cours du siècle dernier que des explorateurs en parapsychologie ont examiné de manière approfondie les quelques médiums physiques capables de produire la voix directe.


    votre commentaire
  •  
    C'est une doctrine fondée sur l'existence et les manifestations des esprits, en particulier des esprits humains désincarnés. Le spiritisme tente d'entrer en communication avec ces esprits par le moyen de supports matériels inanimés -table tournantes- ou de sujets en état de transe hypnotique - médiums .
    Il s'adresse à ceux qui ne croient pas ou qui doutent, il ne dit à personne de renoncer à ses croyances pour adopter une autre, et en cela il est conséquent avec les principes de tolérance et de liberté de conscience qu'il professe. Les séances de spiritisme se démocratisent car elles s'accomplissent maintenant sans l'intermédiaire d'un médium. La tendance est à l'utilisation d'un verre qui se déplace sur une feuille de papier où sont marquées les lettres de l'alphabet. On invoque alors les défunts mais lorsqu'il y a réaction -réelle ou non- c'est nécessairement celle du Diable puisque les morts se trouvent soit au Paradis, soit au Purgatoire, soit en Enfer.
    Paradoxalement, il est plus fréquent d'observer des réactions négatives devant une proposition de spiritisme. Cette hostilité trouve probablement ses racines dans l'ancestrale 'peur du mort' qui a marqué toutes les cultures, et qui a été à l'origine des rituels funèbres les plus complexes. Le mort est par définition un impur, il est tabou, et par conséquent, il est dangereux. Mais les racines ancestrales du tabou restent difficiles à extirper, le positivisme, les débuts de la psychologie prennent le dessus car ils semblent dissiper par une rationalité lumineuse et scientifique toute l'obscurité qui suscitait, cette peur vieille de plusieurs millénaires.
    Les brillants phénomènes spirites de l'époque furent taxés d'inconsistance, ils furent considérés dans leur ensemble comme frauduleux ou comme des dédoublements psychiques ; ils cessèrent alors comme par enchantement de se manifester, ce qui donna une prise facile aux théories de leurs adversaires. Il est probable qu'aujourd'hui encore de nombreux cercles fermés organisent ici et là des séances de spiritisme. Toutefois, ils ne sont plus aussi animés de l'enthousiasme et de la forme de pensée commune qui prévalaient il y a une centaine d'années.

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique