• legende du pere noel

    Les Origines du père Noël

    C'est Saint Nicolas qui a inspiré le Père Noël.
    On retrouve dans la représentation du Père Noël tout ce qui faisait la symbolique du personnage de Saint Nicolas :
    Saint-Nicolas occupe une place de choix dans les traditions populaires du nord et de l'est de la France, et de Belgique. Saint-Nicolas etait, à l'origine le saint Évêque de Myre (Lycie, Asie Mineure, 1ere moitié du IVe siècle). Son extrême popularité est due à sa légende. On connaît en fait peu de chose de sa vie. De nombreux miracles lui sont attribués : sauver trois officiers injustement condamnés ; intervention pour préserver la vertu de trois jeunes filles ; sauvetage de bateaux en perdition ; résurrection d'enfants, etc...
    La fête de saint Nicolas - et c'est ce qui explique l'importance qu'on lui accorde dans certains pays d'Europe - À l'approche du solstice d'hiver, les veillées entre femmes, où l'on prépare les futurs mariages, l'abattage du porc (animal qui est un vieux symbole païen du monde celtique et germanique) marquent un passage décisif dans la vie de la terre et dans l'existence de ceux qui vivent de celle-ci. D'anciens rite de fécondité sont à l'origine des "charivaris" organisés par les jeunes hommes afin d'effrayer les jeunes femmes par l'évocation de l'esprit des morts.

    Au fil des âges, cette pratique, dégénérée, a débouché sur la fête contemporaine des enfants. La longue barbe blanche de St Nicolas se retrouve chez le père Noël, la mitre d'évèque est devenu un bonnet de fourrure, le grand manteau rouge s'est racourci. Le père Noël voyage dans un traîneau tiré par des rênes.

    Saint Nicolas voyageait sur le dos d'un âne. Pour cette raison, dans certaines régions de France, les enfants déposent sous le sapin de Noël, un verre de vin pour le Père Noël et une carotte pour son âne. L'accompagnateur de saint Nicolas (qu'il s'appelle le Père Fouettard, Dame Perchta, Hans Trapp ou Frau Hollé, selon les régions) participe directement du symbolisme de la fécondité. Dans la légende le père fouettard était là pour réprimender les enfants qui n'était pas sages.
    La légende s'installa partout en France et en Europe, et chaque pays et régions y inclua des particularités locales afin de mieux s'identifier au personnage.

    Chaque région de France adapta la légende de St nicolas à sa manière et lui donna un nom différent :

    " Chalande " en Savoie,
    " Père janvier " en Bourgogne et dans le Nivernais,
    " Olentzaro " dans le pays basque
    ou encore
    " Barbassionné " en Normandie.

    Pour les américains, Saint Nicolas est Sinter Klaas qui devint Santa Claus.
    En Allemagne il se nomme SANTA KLAUS.
    Avec l'immigration des allemand et des hollandais au XVIIème siècle, Saint Nicolas a été importé aux Etats-Unis. Là il aurait pris une l'ampleur commerciale que nous connaissons actuellement, subit des transformations vestimentaires et culturelles pour se transformer en un Père Noël plus convivial et serait ensuite revenu en Europe.

    Au XIXème siècle, un écrivain américain, Clément Clarke, qui était pasteur, écrivit un conte de NOËL pour ses enfants dans lequel un personnage sympathique, dodu, jovial et souriant apparaît. Le Père Noël était en train d'acquérir ses lettres de noblesses. Dans son traîneau tiré par huit rennes, il commança à faire rêver des millions d'enfants.

    Dans ce conte, publié en 1821, le Père Noël est une interprètation libre de la légende de Saint-Nicolas. La mitre cèda la place au bonnet, la crosse fût remplacée par un sucre d'orge, et l'âne, par huit rennes fringuants. Saint-Nicolas ne fût plus accompagné du père fouettard.

    En 1809, l'écrivain Washington Irving avait déjà parlé des déplacements aériens de Saint-Nicolas pour la traditionnelle distribution des cadeaux. C'est une des raison pour laquelle le mythe du père Noël fît rêver tant d'enfants.

    A l'époque, Saint-Nicolas était une personnalité bien distincte du père Noël. C'est la presse américaine qui réunit en un seul et même être les diverses personnifications dispensatrices de cadeaux.

    La publication du fameux poème de Clement Clarke Moore, publié pour la première fois dans le journal Sentinel, de New York, le 23 décembre 1823, intitulé " A Visit From St. Nicholas " contribua certainement le plus à l'unification de ces personnages.
    Repris les années suivantes par plusieurs grands quotidiens américains, ce récit fût ensuite traduit en plusieurs langues et diffusé dans le monde entier.

    En 1860, le journal new-yorkais Harper's Illustrated Weekly, revêt Santa-Claus d'un costume rouge, garni de fourrure blanche et rehaussé d'un large ceinturon de cuir. Pendant près de 30 ans, Thomas Nast, illustrateur et caricaturiste du journal illustra au moyen de centaines de dessins tous les aspects de la légende de Santa Claus connu chez les francophones comme étant le père Noël.

    En 1885, Nast établissait la résidence officielle du père Noël au pôle Nord
    au moyen d'un dessin illustrant deux enfants regardant, sur une carte de monde, le tracé de son parcours depuis le pôle Nord jusqu'aux États-Unis. L'année suivante, l'écrivain américain George P. Webster reprenait cette idée et précisait que sa manufacture de jouets et "sa demeure, pendant les longs mois d'été, est cachée dans la glace et la neige du pôle Nord".

    C'est en 1931, que le père Noël prit finalement une toute nouvelle allure dans une image publicitaire, diffusée par la compagnie Coca-Cola

    Grâce au talent artistique de Haddon Sundblom, le père Noël avait désormais une stature humaine (le rendant ainsi plus convaincant et nettement plus accessible), un ventre rebondissant, une figurine sympathique, un air jovial et une attitude débonnaire.
    La longue robe rouge a été remplacée par un pantalon et une tunique. Ceci est plus marqué aux Etats Unis, car en France, le père Noël a conservé une longue robe rouge. Coca Cola souhaitait ainsi inciter les consommateurs à boire du Coca Cola en plein hiver.

    Ainsi, pendant près de 35 ans, Coca-Cola diffusa ce portrait du père Noël dans la presse écrite et, ensuite, à la télévision partout dans le monde

    .

    L'idée que les enfants se font aujourd'hui du père Noël est fortement imprégnée de cette image.
    Il existe aussi une légende russe qui raconte que le père Noël pourrait être le 4ème roi mage qui conduit sur la steppe un traineau tiré par des rennes et rempli de cadeaux pour les enfants. Depuis 2000 ans il a renoncé à trouver l'enfant Jésus, alors il comble de cadeaux les enfants qu'il rencontre en cours de route.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :