• Une famille, composée d'un jeune couple et de leur bébé, s'installe un jour dans une maison située dans un petit village isolé. Le prix attractif du logement les fait rapidement accepté l'achat de la maison. Mais au bout de quelques semaines, ils retrouvent chaque matin le lit de leur bébé déplacé contre les murs de la maison. Ils s'inquiètent alors, mais décident de poursuivre quelques temps encore dans la maison, car ils ont emmenagés depuis peu. Malheureusement, le phénomène se renouvelle de manière fréquente. De plus, le temps passe, et ce phénomène se fait de plus en plus inquiétant: non seulement le landeau est déplacé, mais le bébé se retrouve hors du lit à chaque fois, sans que personne ne puisse l'expliquer.Un jour, pendant la nuit, le couple entend de curieux cris, similaires à ceux de son bébé, mais qui provenaient directement du mur contre lequel son lit était posé. Inquiets, ils se rendirent au landeau de son bébé. Ils découvrirent avec effroi que leur bébé avait disparu, mais ils entendaient ses pleurs qui venaient de l'intérieur du mur, comme le jour précédent. Ils se munirent d'une masse et, guidés par les pleurs du bébé, commencère à détruire difficilement les murs. En vain... Les cris se faisaient de plus en plus fort et semblaient venir de toute part. Ils frapèrent le mur encore et encore. Et dans la précipitation, ils fracassèrent le crâne de leur bébé...
    Le couple, regrettant de ne pas avoir quitté la maison et abbatus par le meurtre involontaire de leur bébé sombra dans la folie.
    Mais leur acte permit de révéler l'effroyable passé de cette maison: le mur contenait d'innombrables ossements de bébés, tous disparus à chaque emmenagement de famille. La maison semblait emprisonner des bébés.
    Aucune explication rationnelle fut trouvée pour comprendre ce qui leur été réellement arrivé


    votre commentaire
  • 01. LA CHAPELLE DU CHATELARD : Entre Jujurieux et Saint-Paul-de-Varax, se trouve le village du Châtelard. hanté par rle fantôme de Lucie de Bréhéville, meurtrière de son père à l'époque des guerres entre le Bugey et la Suisse. On la voit, la nuit descendre du Châtelard jusqu'à la fontaine d'Oiza, toute proche, laver des vêtements ensanglantés.
    04. GREOUX-LES-BAINS : A 15 kilomètres à l'est de Manosque, sur la N 252, vous découvrirez cette ancienne commanderie templière en voie de restauration. Bruits de pas, manifestations ectoplasmiques, apparitions de silhouettes sur les murs dont furent témoins plusieurs jeunes gens campant dans l'édifice en 1971, telles sont les caractéristiques de la grande hantise de Gréoux. On a également signalé à Gréoux de nombreuses observations de boules lumineuses « dont l'une semblait protégée par un écran de flammes ». fantômes ou O.V.N.I. ?
    24. MARCILHAC : La Maison des Anglais est une vieille bâtisse datant de la guerre de cent ans et dont les occupants successifs ont subi les maléfices tout au long des siècles. Le dernier en date, un cheminot nommé Jardel, trouva la mort le jour même de son emménagement (le toit s'étant effondré sur lui !) et sa fille se fit encorner par un bélier quelques jours plus tard
    27. INCARVILLE : Prenez l'autoroute A13 jusqu'à Louviers à quelques kilomètres duquel se trouve Incarville. L'église du village est hantée par l'ancien curé de la paroisse, qui y est enterré. La nuit, on peut entendre .le bruit de sa respiration dans la cour. Le phénomène date des années 70 et a fait l'objet de compte rendus dans la presse.
    27. ABBAYE DE MORTEMER :. Située entre Lisors et Lyons, cette chapelle est hanté par le fantôme d'un moine cistercien, (aperçu à plusieurs reprises) ainsi, aux dires de certains, que par celui d'une femme autrefois emmurée.
    35. PONT DU SECRET : Rendez vous à Paimpont, puis aux forges de Paimpont, en lisière de l'ancienne forêt de Brocéliande là ou l'Aff franchit la. Lisière. Cet endroit s'appelle le Pont du Secret. Il abrita les amours de Lancelot et de la. reine Guenièvre. Aujourd'hui, une auberge s'élève au bord de la rivière. Comme plusieurs clients de cet établissement vous pourrez peut-être assister à un curieux phénomène de hantise : quatre Bretons en costume national se matérialisent autour d'une table, buvant de l'hydromel et tenant une conversation animée. Ils sont bientôt rejoints par un cinquième personnage tenant un cheval par la bride. Parfois aussi, on entend des cris semblant provenir d'un ancien moulin situé sur la route des Forge, où une femme aurait autrefois été assassinée. ( Le spectre de cette femme peut être vu cris aux alentours du solstice d'été).
    64. HENDAYE : La plage est hantée, par les fantômes des sorcières qui jusqu'au XIXe siècle, venaient célébrer le sabbat autour des menhirs qu'on y trouvait alors. Pour se venger, de l'enlèvement de ces mégalithes elles tourmentent les vacanciers assez téméraires pour prendre des bains de minuit. Certains habitants d'Hendaye expliquent certaines noyades
    78. VERSAILLES : Rue de Montreuil, à Versailles, il existe un immeuble qui porte malheur à ses propriétaires. Sept d'entre eux en ont déjà subi le maléfice et en ont payé les conséquences, sur !e plan conjugal et financier.
    85. TIFFAUGES : Dominant la route qui mène à Nantes, se dressent encore les ruines du château de Gilles de Rais alias Barbe Bleue. Les plaintes de ses innombrables jeunes victimes se font encore entendre par les nuits sans lune.


    votre commentaire
  • Les Fantômes sont parmi nous.



    Il existe toute sorte de fantômes : des jeunes et des vieux, des solides et des nuageux, des visibles et des imperceptibles, mais jamais des méchants.

    La définition des fantômes et des hantises est difficile à cerner. Les fantômes se manifestent dans un lieu bien particulier, c'est un fait essentiel. Puisque ces hantises sont localisées dans un château, une vieille demeure et dans certaines pièces à l'exclusion des autres, nous pouvons penser qu'il persiste une "émanation" provenant de ces lieux. Étant donné le nombre important de personnes qui voient ces fantômes ou entendent leurs bruits, on peut dire qu'il s'agit bien d'un phénomène objectif et indéniable. II serait trop facile et ridicule de parler d'hallucination comme certains rationalistes essaient de le démontrer. Les fantômes ont, en général, une apparence humaine. Ils sont d'ordinaire vêtus des vêtements qu'ils portaient à l'époque de leur vie terrestre. Parfois ils sont transparents, nuageux, comme entourés d'un halo, d'autres fois on peut croire qu'ils sont encore vivants tellement leur aspect est dense, matériel pourrait-on dire. Souvent, ils semblent entrer par une porte et traversent la pièce en se dirigeant vers une autre porte par laquelle ils disparaissent aussi silencieusement qu'ils sont entrés. Parfois encore, ils se "matérialisent" d'une manière impromptue et se dissolvent de la même manière, passant à travers les murs ou les portes closes. Tantôt ils marchent sur le sol comme les vivants tantôt ils semblent flotter en l'air, leurs jambes étant invisibles. C'est un peu comme s'ils ne parvenaient pas à matérialiser cette partie de leur corps.



    UNE EXPÉRIENCE EXTRAORDINAIRE

    L'arrivée du fantôme est souvent précédée d'un vague sentiment de malaise, parfois on a la sensation d'une présence sans la voir, souvent aussi cette manifestation est accompagnée d'un courant d'air froid, voire d'un souffle glacé qui angoisse ceux qui sont confrontés au phénomène. La plupart des fantômes semblent indifférents à la présence de ceux qui les observent, et se livrent à leur occupation sans tenir compte des témoins de leur apparition. II faut également noter que dans certains cas ils ne sont aperçus que par quelques privilégiés. II arrive également qu'ils soient vus à plusieurs reprises dans un même lieu, de manière répétitive, par des gens non avertis et qui n'ont pu se communiquer leurs observations à ce sujet.
    La physique moderne a dématérialisé la matière. Pour les physiciens, les atomes ne sont que des tourbillons d'énergie. Ainsi les mondes visibles et invisibles n'ont pas de frontière bien définie, ils s'interpénètrent et ce que nous appelons "l'Au delà" n'est que le monde qui est au-delà de nos perceptions mais non au-delà de la réalité.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique